> La maison bioclimatique

Economiser l’énergie, c’est rejeter moins de polluant à confort égal

Avec les perspectives d’épuisement des gisements de pétrole et de gaz et l’instabilité internationale, les prix de l’énergie augmentent et continueront à augmenter dans le futur. De plus, les effets de la pollution se font de plus en plus sentir, que ce soit en ville ou à la campagne. Pour toutes ces raisons, nous devons adopter des comportements plus économes en énergie, afin de réduire tant la consommation en énergies que les rejets de polluants.

Dans nos maisons, la diminution de la consommation d’énergie peut s’obtenir sans perte de confort grâce à l’amélioration de la conception et des composants de la construction.

 

Sur ce schéma, le logement de gauche est peu isolé, tandis que celui de droite est à la fois mieux isolé et mieux conçu pour tirer parti des apports solaires. Ainsi, pour un même volume chauffé, on obtient une réduction des dépenses énergétiques de 66% pour une réduction des déperditions de 40%. Cela est rendu possible par des équipements améliorés et des gains solaires nettement plus importants.

L’implantation de la maison s’adapte à son environnement et utilise les éléments

L’implantation judicieuse d’un bâtiment est la tâche la plus importante de l’architecte. Elle détermine l’éclairement, les apports solaires, les déperditions, les possibilités d’aération… mais aussi la qualité des communications, de la vue et des rapports au voisinage.

 

La végétation offre un ombrage saisonnier, fait écran contre les vents, rafraîchit l’air par évapo-transpiration et filtre les poussières en suspension.

Lorsqu’on prévoit un ombrage au moyen de plantations, ils faut qu’elles soient à feuilles caduques afin de profiter des apports d’énergie solaire en période hivernale et de protéger progressivement les parois transparentes à partir du printemps. On recherchera des feuillages denses pour une protection maximale en été, mais avec peu de branchage pour réduire l’ombrage en hiver.
Les arbres sont également capables de filtrer ou de fixer les poussières, d’absorber ou de produire de la vapeur d’eau.
On remarque également une différence de température moyenne de 3,5°C entre un centre-ville et des quartiers longeant une bande de végétation d’une profondeur de 50 à 100 m. Une convection horizontale des masses froides (végétation) vers les masses plus chaudes (constructions) permet ce rafraîchissement. De ce fait, l’humidité relative augmente de 5%.
Enfin, la végétation offre une protection contre les vents forts. Haies, alignements d’arbres, essences grimpantes augmentent la rugosité à l’écoulement de l’air, réduisant la vitesse du vent et les déperditions par convection des bâtiments.

 

Les constructions masquent le rayonnement solaire, protègent du vent, stockent la chaleur et élèvent la température extérieure.

Elles peuvent également créer des courants d’air ou réfléchissent les rayons du soleil.
Les constructions constituent des écrans fixes pour leur voisinage. Leur rôle peut être positif si l’on recherche une protection contre le soleil ou négatif si les bâtiments voisons masquent le soleil alors que l’on souhaite bénéficier d’apports solaires. Dans le cas d’une conception solaire passive, il importe de mesurer l’impact de cet effet de masquage. Ce calcul s’effectue en relevant les courbes de la course solaire annuelle et la silhouette des bâtiments voisins (voir schéma ci-dessous).

 



  Portes ouvertes de la maison passive les 12, 13 et 14 novembre 2010


> En savoir plus

BRAVO !


> En savoir plus

Une belle cuisine dans notre bonne maison


> En savoir plus

Les nouvelles couleurs de Conctruction Jan


> En savoir plus

 Construction de la 1ère maison 100% passive : nous serons passif ... et BBC


> En savoir plus

Construction de la 1ère maison 100% passive : passage des gaines de double flux


> En savoir plus

Construction de la 1ère maison 100% passive : pose des portes intérieures ROZIERE


> En savoir plus

Construction de la 1ère maison 100% passive : pose des menuiseries extérieures


> En savoir plus

Construction de la 1ère maison 100% passive : pose du conduit de fumée


> En savoir plus

Construction de la 1ère maison 100% passive : chauffe eau solaire thermodynamique


> En savoir plus

Construction de la première maison 100% passive : une maison positive


> En savoir plus

Construction de la 1ère maison 100% passive : isolation des combles et étanchéité à l'air


> En savoir plus

Construction de la première maison 100% passive : enfin hors d'eau
> En savoir plus

Construction de la première maison 100% passive : récupérer l'eau de pluie
> En savoir plus

4e Assises de la Maison Passive France
> En savoir plus

Construction de la première maison 100% passive : mois 3
> En savoir plus

Construction JAN obtient le label provisoire Minergie-P pour sa maison passive en cours de construction


> En savoir plus

Construction de la première maison 100% passive : mois 2


> En savoir plus

Formation étanchéité à l'air chez Proclima


> En savoir plus

Construction de la première maison 100% passive : mois 1


> En savoir plus

Construction JAN rejoint le Cluster Habitat Durable en Morbihan


> En savoir plus


Construction de la première maison 100% passive : c’est parti !

> En savoir plus